publicité

Donchery : Fabien Rey stoppe sa greve de la faim

Il se bat pour défendre les victimes de l'amiante après la mort de son père. Il cesse sa grève de la faim ce mardi.

  • LG / AB / NH
  • Publié le 22/11/2011 | 17:10
© P.A. Boudet - France 3 Champagne-Ardenne
© P.A. Boudet - France 3 Champagne-Ardenne
video title

Donchery (08) : Fabien Rey dort sous sa tente

Il se bat pour défendre les victimes de l'amiante après la mort de son père. En grève de la faim depuis ce dimanche.

Il avait passé une nouvelle nuit sous sa tente ce mardi à Donchery. La Caisse Primaire d'Assurance Maladie des Ardennes a versé ce lundi l'argent dû à la famille Rey.

Fabien Rey avait débuté cette grève de la faim ce dimanche. Il campait devant l'ancienne entreprise Fosseco où travaillait son père. Il comptait ainsi dénoncer les lourdeurs de la caisse primaire d'assurance maladie pour accompagner les malades.


Son père est décédé en septembre d'un cancer dû à l'amiante. Depuis, la famille et notamment sa veuve souhaite le déblocage de la rente (actuellement sans revenus).

Deux mois après la mort de son père, Fabien décide à sa manière de dénoncer l’imbroglio administratif dans lequel sa famille et lui se trouve.

L’origine de la maladie du père de Fabien est une forte exposition à l’amiante durant les 21 ans où il a travaillé au sein de la société Fosseco. Cette entreprise à depuis fermé ses portes au milieu des années 1990.

Sans ressources, la mère de Fabien Rey réclame par tous les moyens d’avoir des compensations financières. Cette ultime action de son fils semble être le seul moyen, pour lui, de faire bouger les choses. Le dossier était, ce lundi, sur le bureau du directeur de la CPAM des Ardennes. Et ce lundi soir, le dossier a été débloqué et l'argent demandé versé.

Quoi qu’il en soit, en France, se faire reconnaitre comme malade de l’amiante est un véritable parcours du combattant. Parcours durant lequel les malades tombent les uns après les autres…

les + lus

les + partagés